CBD et test salivaire, on a fait l'expérience pour vous !

CBD test

 

De plus en plus populaire, le CBD est un dérivé du cannabis ne contenant pratiquement pas de THC (- de 0,2%), il n'est par conséquent pas dangereux de conduire après en avoir consommer, ni dans les faits, ni dans la loi...enfin en théorie car si il ne présente dans les faits aucun effet psychotrope, il présente toujours un taux de THC extrêmement bas qui reste détectable par le test salivaire.

Nous en avons donc fait l'expérience avec un protocole assez simple : faire le test salivaire THC une fois par heure pendant 3 heures après avoir consommer du CBD en infusion et en le fumant.

Si nous étions négatif au test THC après avoir consommé notre CBD en infusion dès le premier test, nous sommes en revanche sorti du second test (en le fumant) positif  deux fois de suite au bout de la première et de la seconde heure, pour finalement apparaitre négatif à la fin de la troisième heure. Cela peut s'expliquer par le fait qu'après combustion, la salive et l'ensemble de la bouche sont imbibées et ce, pour un temps durant apparemment plusieurs heures.

Le danger serait donc de se faire contrôler par la police après avoir consommé du CBD dans les heures qui précèdent car même si légalement on ne devrait rien risquer, le test salivaire ne fait pour l'instant pas la différence entre CBD et THC.

CBD police

Le jeune Yohan, consommateur de CBD de l'Aigle en à d'ailleurs fait les frais, s'étant retrouvé dans cette même situation il a écopé d'un retrait de permis immédiat et attend son procès qui aura lieu le 4 mars 2022.

Si vous vous retrouvez dans cette situation, il est important d'aller faire une prise de sang en laboratoire dans les plus brefs délais afin de vous blanchir auprès de la justice et de prouver votre innocence.